UA-62426872-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, mai 07, 2012

Information sur la nécessité d’aide pour les personnes déplacées de Masisi à Goma

La situation des déplacée sur terrain dans le Masisi au Nord – Kivu, nous oblige de partager avec les autres acteurs de la RDC, d’Afrique et du Monde, car c’est la souffrance et la misère quand bien même le mouvement de retour dans le même territoire comme à Rutshuru et Lubero.


Vous avez reçu jour pour jour l’évolution de la situation sur terrain depuis la déclanchement des hostilités par la défection des certains militaires Ex Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP) et la reprise des affrontements contre la Force de la République Démocratique du Congo dont ces derniers appartenaient. Depuis cette déclanchement vous recevez des informations sur le déroulement des affrontements et la situation du mouvement de la population déplacée sur terrain, certainement il y avait le problème des chiffres ou le nombre des personnes déplacées en termes d’estimation à Goma, Gisenyi/Rwanda et ailleurs. Certainement vous comme nous vous pouvez s’enquérir des chiffres qui sont toujours estime compte tenu de la continuité de l’identification sur terrain. Au stade actuel, nous pouvons dire qu’à Goma plus de 10.000 personnes, à Gisenyi plus de 2.000 personnes et plus de 5.000 personnes disséminées ailleurs dans des petites sites et familles d’accueilles par ci par là au Nord – Kivu. Par ailleurs, la situation des enfants, femmes et personnes de 3e âgés nous préoccupent ; en plus s’ajoute les déplacés qui sont dans les familles d’accueilles qui sont dans les différents quartiers de la ville de Goma et ses environs qui risqueraient de n’est pas figurés sur la liste lors de l’identification et la distribution par certaines ONGs d’aides humanitaires nationales et internationales En second lieu, d’autres ONGs locales font les activités de monitoring, l’identification et suit la situation de prêt et de loin sur terrain malgré le manque d’appui. Nous comme vous, nous crayons que nous pouvons aussi agir selon la façon dont nous comprenons l’importance de faire quelque chose en faveur des enfants, femmes et personnes de 3e ages.

Par RUDAHINDWA MIRUHO Baudouin

Acteur humanitaire pour la paix et la non violence

Coordonnateur de l'AJERH/ODDE

Les commentaires sont fermés.