UA-62426872-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, décembre 28, 2012

République Démocratique du Congo : Espoir pour tous forme les premiers pionniers en éco villages.

Par Lydia SchellHammer, volontaire à Espoir Pour Tous.

RDCongo: Luc Lutala (Ambassadeur GEN pour la RDCongo de  et  Afrique centrale, vice-président duIMG_0737.JPG GEN-Congo et Président d’Espoir pour tous) a organisé une EDE en la RDC avec le concours de Lua Bashala (Président du GEN-RDCongo, Secrétaire général de GEN Afrique du sud et de l’afrique centrale), et Lucky Kekana (GEN ambassadeur).

38 personnes provenant des communautés des 13 villages regroupés dans l’Association ADRIME  ont été formés pendant 11 jours. Ils ont bénéficié de la formation selon le  curriculum de Gaia-Education  sur les stratégies de développement durable et adaptation au changement climatique. Adapté au mode de vie des villages traditionnels congolais ça permet d’être une  stratégie de voie de sorti de la pauvreté, pour un avenir viable.


IMG_0650.JPGLa formation a été organisée en 3 phases : le 03 -06. Décembre au centre  Carter, Kinshasa, des experts  ont servi de base théorique pour l'expérience pratique suivante dans l’association des agriculteurs Adrime le 06 - 11 décembre,  et pour la visite du projet Mampu le 12–13. Décembre.

Huit différents orateurs internationaux ont fait des exposés sur les  4 dimensions. Après que l’orateur principal Luc Lutala, ait exécuté aux participants les bases de Gaia-Education, nous avons eu l’occasion d’écouter l‘expert sud-africain des technologies alternatives Lucky Kekana ; le spécialiste de la fabrication de produits bio André Muyaya ; pour les questions juridiques de écovillages  l'avocat, Jean de Dieu Kasonga ; dans la dimension sociale l’activiste des droits humains Josépha  Pumbu  tandis que la volontaire venue d’Allemagne  Lydia Schellhammer, a  apporté les expériences pratiques de son séjour de deux mois dans un Eco – village en suisse. 

A la ferme Adrime, une formation pratique de 5 jours à laquelle ont pris part les membres des 13 villages environnant MBENKANA,  représentante de la république centre africaine et un député national. 

Ensemble, les participants ont analysé les problèmes des différentes communautés de leurs collectivités et avons trouvé des solutions à travers le partage d'expériences pratiques en matière de développement local durable, l'utilisation des terres, le reboisement et l’agroforesterie, la pisciculture, l’élevage et l'organisation du projet. 

Les participants ont testé des pratiques utiles notamment création de compost, Rocket stove, pratiques de double digues pour protéger le sol dans un jardin communautaire ; et un total de 24 arbres a été planté.

L'importance de la dimension sociale d'une communauté dynamique a été développée principalement IMG_1226.JPGpar le biais d'échanges culturels sous la forme de danses traditionnelles, des chansons et des histoires autour du feu du soir, des jeux communicatives, des débats et des  conférences.

Dans la phase 3 à Mampu : les participants, qui sont venus des villages les plupart autarcique, ont eu l’occasion de s’inspirée d’un exemple vivant de l'agriculture qui respecte la gestion durable des ressources. Mampu représente aujourd'hui une exploitation agricole durable d'environ 8000 hectares à environ 140 km de Kinshasa.

Au centre de la formation, l'échange d'idées la connaissance et la culture était très importante. Les participants ont eu la possibilité d'acquérir leur propre expérience dans la construction et l'organisation d'une communauté et d'aller à des conflits et des différences.

C’était également important, de montrer aux participants la valeur de leur personnalité,  l'importance IMG_1387.JPGde leur travail et leur capacité de changer la réalité de leur vie  de le partager. La forte migration rurale-, dégradation de l'environnement tel que la déforestation et l'érosion des sols et le manque d'éducation, la confiance des villageois autour  de Kinshasa est affaibli.

 En prenant part au mouvement mondial, l'initiative des participants a augmenté à cause de la volonté nouvelle d’être eux-mêmes les acteurs du changement espéré. Quelques participants ont décidé  à former un réseau de solidarité afin d'utiliser l'énergie, la force et la sagesse qu'ils ont subi dans la Communauté. 

CongoEDE-decembre2012-francais.pdf

Commentaires

OUi j'ai vraiment aimé cette publication et ce travail réalisé.
je vous jette des fleurs!

Écrit par : Ophelia NGBABO | jeudi, janvier 03, 2013

Les commentaires sont fermés.