UA-62426872-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, août 29, 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE

Espoir Pour Tous tire la sonnette d’alarme sur la situation des populations Pygmées dans le territoire de Manono au Katanga

téléchargement.jpg


Espoir Pour Tous tire la sonnette d’alarme sur la situation des populations Pygmées dans le territoire de Manono au Katanga

 

Espoir Pour Tous note avec inquiétude le développement croissant de l’animosité communautaire contre les populations Pygmées du Katanga, particulièrement à Manono. Dans ce territoire, plusieurs sources locales signalent le déplacement massif des communautés Pygmées et des communautés environnantes suite à des affrontements entre les Pygmées et les Maï-Maï Luba. En effet, il est signalé ,dans les localités de Kaunga et Kasonga, entre le 7 et le 09 août 2014, le déplacement de plus de 893 ménages Pygmées et Bantous soient  près de 9693 personnes. Les déplacés Pygmées sont concentrés dans les camps de Kimungwa, Kisimba, kilato et Kahato, près de Ankoro, tandis que les déplacés luba sont à l’ïlot. Espoir Pour Tous tire à cet effet la sonnette d’alarme sur la précarité dans la quelle se trouve ces populations.

 

De cette situation, il se dégage trois problèmes majeurs :

a)     Le problème humanitaire : ces populations se retrouvent sans eaux, sans nourriture et sans abris , problème qui appelle une réponse humanitaire urgente.

b)    Le problème social : ces déplacements son causés par des tensions sociales mal régulées, basées sur la volonté d’une partie de la population à discriminer les autres et par la réaction violente de l’autre partie de la population, gérant mal ses frustrations.

c)     Le problème politique : la reconnaissance, la promotion et la défense des droits des populations Pygmées semblent être en déficience dans cette situation.

 

 Aussi, Espoir Pour Tous appelle à une action urgente et recommande :

1° Sur le plan Humanitaire : que le Gouvernement de la RDC, les Agences des Nations Unies et les Acteurs humanitaires  considèrent l’urgence d’une action humanitaire en faveur des toutes les populations déplacées, sans discrimination, dans cette partie du Pays.

 

2° Sur le plan Politique et Social :

a)     Au Parlement National : de considérer la nécessité de l’urgence de mettre à l’ordre du jour l’adoption de la loi portant principes fondamentaux des droits des populations autohctones Pygmées qui a été déposée au bureau de l’Assemblée Nationale par le Collectif des députés

b)    Au Gouvernement : de considérer l’urgence de la prise de mesures spéciales visant la protection et l’intégration des populations Pygmées, partout où elles se trouvent en République démocratique du Congo, ainsi que la mise en place des projets communautaires favorisant l’intégration des plus vulnérables ;

c)     Aux différentes communautés : de privilégier la voie de la cohabitation pacifique et du respect des valeurs humaines mutuelles.

Communiqué de presse 29 aôut14.pdf

Commentaires

je voudrai juste confirmer ma participation à la session de janvier et c'est une formation qui nous ederais a resourdre certains conflits à la base.

Écrit par : RAPHAEL MBOYO BIKOPO | lundi, décembre 15, 2014

Les commentaires sont fermés.